Un patrimoine mondial en Camargue

Edifiée au XIIe siècle, l’abbatiale de Saint-Gilles était, au Moyen Âge, le 4e lieu de pèlerinage du monde chrétien après Jérusalem, Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle.
Pèlerins et marchands affluaient en nombre à Saint-Gilles en empruntant le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, l’antique Voie Régordane, également appelée « Chemin de Saint-Gilles »
ou bien par bateau depuis les riches cités de méditerranée.

L’abbatiale actuelle a conservé sa façade sculptée, sa crypte monumentale et son escalier en vis.
Elle est inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité au titre des biens en série des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France. Située sur la Voie d’Arles, Saint-Gilles en est la première étape. Elle couvre 21,7 km depuis Arles au milieu de la Camargue.

 

A voir :

La façade :
Véritable chef d’œuvre de l’art roman provençal, la façade de l’abbatiale de Saint-Gilles présente une iconographie sculptée remarquable. Elle se compose de scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament, de statues d’apôtres, d’un bestiaire fabuleux et d’une frise richement ouvragée principalement consacrée à la Passion du Christ. Aujourd’hui restaurée, elle dévoile les polychromies découvertes récemment et la qualité de son bestiaire médiéval.

 

L’Eglise haute :
Édifiée durant le dernier tier du XIIe siècle, l’église haute constituait l’église dédiée aux pèlerins venus des cités de méditerranée par le port de Saint-Gilles ou bien par les voies commerciales et religieuses telles que les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle ou la Régordane.

 

La crypte monumentale ou « église basse » :
La crypte monumentale, ou église basse, abrite le tombeau de saint Gilles. La crypte est exceptionnelle par ses dimensions et la qualité de ses voutes. Elle s’étend sous la nef de l’église supérieure, emplacement inhabituel due à la position du tombeau du saint auquel les moines pouvaient accéder par une porte donnant dans le cloître. Commencée au dernier tiers du XIIe siècle selon un projet modifié à plusieurs reprises au cours même du chantier, elle se distingue par le décor de ses voûtes sur croisée d’ogives et ses piliers d’inspiration antique.Les diverses influences architecturales qui ont façonné la crypte lui confèrent un aspect unique et les tombeaux, gisants et statues qu’elle renferme, témoignent du riche passé de la ville.

Quatre escaliers, dont deux furent abandonnés à différentes époques, permettaient de gérer l’accès à la crypte en séparant les espaces réservés aux moines de ceux destinés aux pèlerins. Dans ce contexte il faut également restituer un système de cloisons, encerclant la confession du saint, aujourd’hui disparu. Outre les escaliers dans la quatrième et la cinquième travée, la porte du cloître dans le mur sud de la crypte servait à la communauté monastique bénédictine.

Ancien chœur de l’abbatiale :
Témoin de la grandeur de l’abbatiale du XIIe siècle, ce site conserve les vestiges de son chœur roman avec déambulatoire et chapelles rayonnantes.
L’escalier dit « vis de Saint-Gilles », abrité dans la partie encore en élévation, est un chef d’œuvre de la stéréotomie médiévale (art de la taille de la pierre).

Périodes d’ouverture :
Du lundi au samedi et le dimanche après-midi
– D’avril à octobre : 09h30-12h30 et 14h00-18h00
– De novembre à mars : 09h00 – 12h30 et 14h00 – 17h30
Fermé les jours féries ainsi que les 24 et 26 décembre.
Messe le dimanche matin.

Conditions et tarifs pour les visites :
Crypte : Tarif plein 3€ / Tarif réduit 2.50€
Bénéficiaires du tarif réduit : groupes à partir de 15 personnes
Bénéficiaires de la gratuité : les saint-gillois, enfants de moins de 18 ans, demandeurs d’emploi et bénéficiaires du R.S.A, étudiants, personnes handicapées, pour les groupes : un accompagnateur et le chauffeur de car, guide agréés & pour la crypte uniquement, les pèlerins.

 

 

OPENîmes Tourisme propose des visites guidées de l’abbatiale de Saint-Gilles :

  •  aux groupes
  • aux individuels au cours de la période estivale.

 

 

Nous contacter